Vers l'aperçu

La transition énergétique n'est pas un produit d'investissement

Man installing alternative energy photovoltaic solar panels on roof
Ce n’est pas tant le compteur numérique que la confusion régnant quant au rôle des pouvoirs publics dans la politique énergétique et climatique qui est à l’origine de la saga désastreuse des panneaux solaires. En raison notamment de la libéralisation des marchés de l’énergie, la politique climatique s’est limitée, dans certains secteurs – panneaux solaires, véhicules électriques, projets de rénovation énergétique,... – à abandonner certains incitants financiers aux mains des acteurs du marché. Ce contingentement a partiellement réduit la transition énergétique au simple statut de
produit d’investissement attractif réservé aux hauts revenus. Le rendement privé que ces derniers en tirent se traduit par une facture élevée imputable aux subventions, laquelle est mutualisée aux frais de la société. Dans le même temps, une fraction de l’infrastructure énergétique jadis collective est individualisée de façon totalement inefficace. Cela a pour effet d’accroître les inégalités alors que la transition énergétique devrait être avant tout un projet social et inclusif. Il est impératif de revoir l’équilibre entre réglementation et correction douce des forces du marché par l’entremise de ces incentives.
Zonnepanelensaga
(362.49 Ko) Téléchargement